Sélectionner une page

Pneumologie

Interne référent : Marine Lejeune : bureau.aplf@gmail.com

Coordonnateur du D.E.S : Pr. Alexis Cortot : alexis.cortot@chru-lille.fr

 

Les services du CHU

Tout se passe maintenant à l’Institut Cœur Poumon, où sont groupés les services de Pneumologie du CHU :

  • Pneumologie Oncologie Thoracique (POT)(Pr. A. Scherpereel, Pr. A. Cortot) : lits d’hospitalisation conventionnelle (dont un lit d’aplasie) et un hôpital de jour de chimiothérapie / immunothérapie. Le service participe à de très nombreux essais et études cliniques et est le centre de référence national pour le mésothéliome pleural malin. Il prend en charge la pathologie tumorale pulmonaire et pleurale (diagnostic, chimiothérapie, suivi) et la Pneumologie générale dans les lits d’HC restants. Il comprend aussi, en liaison avec le service d’endoscopie respiratoire interventionnelle, des lits réservés à cette activité.
  • Pneumologie et Immuno-Allergologie (PIA)(Pr. C. Chenivesse et Dr O. Le Rouzic), lits d’hospitalisation conventionnelle (dont un lit de greffe), hôpital de jour et de semaine. Le service est centre de compétence pour les Maladies Orphelines Pulmonaires, la mucoviscidose adulte et pour l’hypertension artérielle pulmonaire. Dans ce service, l’activité regroupe le sommeil, la ventilation, l’allergologie, la mucoviscidose, la PID, les maladies orphelines pulmonaires, l’hypertension artérielle pulmonaire, l’asthme sévère, la BPCO et les pathologies respiratoires autres non tumorales. Il s’y associe de nombreuses évaluations pour des techniques innovantes (thermoplastie bronchique, valves endobronchiques dans le cadre des distensions sévères…).
  • Endoscopie respiratoire interventionnelle(Dr. C. Fournier). Ce service accueille toutes les endoscopies de l’hôpital, des écho-endoscopies, de la bronchoscopie rigide, des explorations pleurales (pleuroscopies)… Les intervenants se déplacent également dans les divers services en cas de besoin (services de réanimation surtout).
  • Explorations fonctionnelles respiratoires(Pr. R. Matran) (EFR, évaluation musculaire diaphragmatique, épreuve d’effort)
  • Consultations de Pneumologie, allergologie, oncologie thoracique, ouvertes aux internes avec des plages de consultations par les internes durant leur stage d’endoscopie bronchique et d’hôpital de jour de PIA.

Des conférences ont lieu au CHU en pneumologie les mercredis midi dédiées à la formation des internes.

Il y a des réunions de dossiers pour la cancérologie, les maladies interstitielles, l’asthme sévère, la BPCO sévère, la pathologie infectieuse ainsi que des séances de bibliographie mensuelles.

Par ailleurs, il y a un service de radiologie dédié au poumon au CHRU (Pr M. Rémy-Jardin) et un service de réanimation respiratoire (plus de 70 lits).

Les gardes sont des gardes d’étage, avec un senior d’astreinte (au téléphone) pour les services de Pneumologie sus-cités et les 10 lits de Soins Palliatifs. Globalement, le rythme est de 2 à 3 gardes par mois auxquelles s’ajoutent environ 3 à 5 gardes obligatoires par semestre aux urgences médicales du CHU. Il y a également des possibilités de garde en réanimation pour ceux ayant déjà validé ce stage.

Pour ce qui est des astreintes, dans certains services la moitié des effectifs doit être présente dans les services le samedi lors des stages en hospitalisation au CHU. Les internes en derniers semestres au CHU peuvent également faire des astreintes de chefs s’ils le désirent, après avoir validé leur stage d’endoscopie.

Au total pour le CHU : Pour couvrir toute la formation pneumo, les internes doivent passer 1 semestre en HDJ/HDS de PIA, 1 semestre en hospitalisation conventionnelle en PIA, 1 semestre en POT et un semestre « technique » couplant l’Endoscopie (4,5 mois), et les EFR (1,5 mois). Un stage en réanimation est fortement recommandé.

 

Les services de Pneumologie en périphérie

es services en périphérie dans les centres hospitaliers régionaux couvrent l’ensemble la région Nord-Pas-de-Calais. Ils sont pour la plupart validant pour les DES. La plupart de ces hôpitaux sont accessibles en moins de 40 min de voiture, ou sont d’accès facile via les transports en commun à partir de Lille, en dehors des hôpitaux de la côte qui possèdent cependant d’excellents internats. Il faut valider au moins un service de périphérie.

Dans la plupart des cas, les gardes selon le nombre d’internes, se font aux urgences, mais peuvent être parfois faites dans le service de réanimation si le stage a été validé.

 

Le mot des Patrons – Pr Cortot

A l’image de notre Région, nous sommes heureux d’accueillir de nouveaux internes, quels que soient leur origine, leur profil et leur projet !

Nous souhaitons garantir sur Lille une formation de qualité, polyvalente permettant aux internes en fin de cursus d’avoir acquis des compétences en pneumologie générale, pathologies du sommeil, ventilation, oncologie thoracique, allergologie, EFR et endoscopie, infectiologie et de découvrir les pathologies plus rares (HTP, pathologies interstitielles, asthme sévère, maladies de système) ainsi que la recherche clinique.

La formation pratique est assurée par un encadrement très présent (1 référent sénior au minimum toujours présent dans les unités). La formation théorique est assurée en continu dans les services et sous forme de séminaires de cours du DES d’un jour et demie sur l’inter-région, et inclut également quelques journées ou soirées de formation.

L’accès aux postes de Post-Internat est facile et les perspectives d’installations en ville et les places en hôpital public restent très riches dans notre région ; l’entente est excellente entre Pneumologues de la Région, structurés autour de nos centres et d’une active et très conviviale association régionale (APRN).

Enfin, la participation à la recherche fondamentale et translationnelle est encouragée et accompagnée (M2, thèse) à travers nos liens étroits avec plusieurs unités de recherche (INSERM ou CNRS) dans différentes thématiques.

En conclusion, bienvenue chez les ch’tis pneumologues, nous vous accueillerons avec plaisir !

 

Le mot des Internes

Pour valider sa maquette, sont obligatoires : 4 stages au CHU à l’Institut Cœur Poumon et un stage en périphérie. Un stage en réanimation est fortement conseillé. Les autres stages sont libres (Cardiologie, Maladies Infectieuses…), ou entrent dorénavant dans le cadre d’une FST (Oncologie, ImmunoAllergologie, Sommeil, Soins palliatifs, Addictologie…).

La formation théorique est assurée par les cours de DES trimestriels, organisés avec l’inter-région (Caen, Rouen, Amiens, Bruxelles et Liège). Les cours ont lieu sur 1 jour ½ (vendredi- samedi matin) dans l’une de ces villes. A l’Institut Cœur Poumon, sont organisés des cours hebdomadaires réalisés par les médecins des différents services auxquels s’ajoutent la RCP d’oncologie, la réunion radio-clinique (pathologie interstitielle surtout), des séances de bibliographie, la réunion asthme sévère…

La formation pratique est très complète : endoscopie (4,5 mois dédiés), sommeil, VNI aigüe et chronique, EFR, épreuve d’effort, drains pleuraux, écho pleurale… Que ce soit au CHU ou en périphérie, on a toujours un pincement au cœur en finissant un stage de 6 mois.

L’ambiance entre internes y est excellente et conviviale.

Nous sommes nombreux, mais tout le monde se connait bien puisque les 4 services du CHU travaillent en très proche collaboration. L’ambiance est également très bonne avec les médecins seniors et nos professeurs qui sont très accessibles.

Au niveau local, notre association APLF (Association des Pneumologues en Formation Lillois), s’occupe de nous représenter, d’organiser les journées de formations (DES, échographie pleurale…).

Tous les internes formés à Lille louent le caractère complet et polyvalent de la formation lilloise puisque toutes les facettes de la spécialité y sont abordées.

« Dans le nord on braie 2 fois, quand on arrive et quand on repart » Et si le ch’timi ne vous parle pas, dites vous que c’est dans le Nord-Pas-de-Calais, que vous verrez encore quelques silicoses. Convaincus… ? On vous attend alors !